Une jeep avec son fanion

En quelques minutes, le village est écrasé par les obus allemands au

milieu de centaines d'explosions. Tout disparaît dans des nuages de

fumée suffocante. La nuit est venue, les incendies font rage; c'est le

sabordage de tout notre matériel: ils n'auront rien, rien.

La Bataille d'Obenheim, page 101, Anonyme.